Lestage à l’eau ou masses additionnelles ?

lestage contre masses


Lestage à l’eau ou masses ?

Vous avez besoin de plus de poids sur votre tracteur, mais quelle méthode choisir ?
Le lestage à l’eau ou masses additionnelles?

Avant de vous lancer dans un gonflage à l’eau, prenez soin de vérifier que vous avez bien le matériel adéquat. Je vous invite à lire notre article sur le sujet («lestage à l’eau : suivez le guide»), qui vous permettra d’y voir plus clair.

Il est vrai que le lestage à l’eau est moins onéreuse que l’achat de masses en fonte (vous pouvez rajouter entre 2 à 4 tonne à votre tracteur presque gratuitement). De plus, vous avez moins de risque de briser le pont avant. Mais cette technique possède aussi de nombreux inconvénients auquel on ne pense pas toujours. Petit tour d’horizon.

Une charge longue durée !

Gonfler les pneus à l’eau prend du temps : environ 2 heures pour chaque pneu pour permettre de rajouter 3 à 4 tonnes au tracteur.
L’emploi de masses ne prendra qu’un quart d’heure pour le même résultat.
Retirer la totalité de l’eau est plus difficile encore et prend plus de temps.
Vous l’aurez deviné, quand vous lestez à l’eau c’est pour longtemps (pour toute une saison)…ce qui nous amène à notre deuxième inconvénient.

Un poids mort permanent !

Si alourdir votre tracteur est nécessaire pour améliorer la traction et réduire la patinage, c’est souvent inutile pour les déplacements sur route et le travail de ferme. Mais avec le lestage à l’eau, vous déplacez 3 ou 4 tonne supplémentaires en permanence.
Vous dépensez plus d’énergie donc plus de carburant.

Contrôle de pression plus fréquent.

Suite au gonflage à l’eau, le volume d’air restant étant faible (25% du volume du pneu), la moindre perte d’air se traduire par une importante baisse de pression. Il est nécessaire de la vérifier plus fréquemment, au moins une fois par mois. Pensez à l’antigel en hiver. L’ajout d’antigel est nécessaire (5% du volume d’eau). Si l’eau venait à geler dans le pneu, celui-ci deviendrait totalement inutilisable au premier tour de roue.

Attention aussi au risque d’intoxication à l’antigel de votre bétail (si vous en avez) en cas de crevaison à proximité, ou sur des aliments.

Une technique inadaptée au travail à grande vitesse.

Le déplacement de la masse d’eau dans les pneus peut générer à vitesse soutenue, un effet de tangage susceptible de déstabiliser votre tracteur. Le problème peut subvenir aussi bien sur route que lors de travaux «rapide» comme le traitement des cultures.

Ne pas lester pour lester

En cas de patinage excessif ou de perte d’adhérence, on mise trop souvent sur l’augmentation de poids du tracteur pour solutionner le problème. Utiliser des pneus adaptés et en bon état permettra bien souvent de résoudre ces complications. N’hésitez pas nous contacter chez Allpneus, nous nous ferons un plaisir de vous conseiller.

Pour conclure, le lestage à l’eau est certes plus économique que les masse additionnelles sur le coups, mais peut s’avéré plus contraignant et plus onéreux sur le long terme. A vous de choisir.

Suivez nous !
Likez-nous
Twittez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.