Aquaplaning : causes et facteurs

ima aquaplaning

Mécanismes de l’aquaplaning

L’aquaplaning est un phénomène de perte d’adhérence sur sol détrempé facile à comprendre, mais les facteurs qui le provoquent sont multiples.

Etat normal : Dans cette situation le pneu évacue l’eau en toute efficacité. Le contact avec la route est optimum.

Etat de transition : La vitesse augmentant, une vaguelette se forme à l’avant du pneu qui parvient toujours à évacuer l’eau et à rester en contact avec la route.

Pour finir, la vitesse augmentant, le pneu ne parvient plus à évacuer suffisamment d’eau. En effet, la pression de la vaguelette à l’avant devient alors supérieure à celle que le pneu exerce sur le sol, il se soulève et perd le contact avec la route.
C’est l’aquaplaning, le véhicule devient incontrôlable.

pneu et évacuation de l'eau
pneu et évacuation de l’eau
Pression de gonflage et largeur de pneu.

La pression de gonflage des pneumatiques influe aussi sur l’apparition du phénomène. Lorsque votre pneu est sous-gonflé de 30% par rapport à la pression recommandée, il y a une réelle augmentation du risque.
De même, la largeur des pneus joue elle aussi son rôle. Plus un pneu est large, plus il lui est difficile d’évacuer l’eau sous lui (sa quantité étant plus importante) et plus il sera sujet à l’aquaplaning ! (une voiture équipée de bons pneus peut évacuer en moyenne assez d’eau pour remplir un seau toutes les 7s)

Taux d’usure, vitesse et aquaplaning ?

Comme vous pouvez vous en douter, le risque d’aquaplaning augmente aussi avec le taux d’usure de vos pneumatiques.
Structure moins profonde = capacité à évacuer l’eau diminuée.
Conjuguée à la vitesse, cette petite équation peut vite s’avérer dangereuse.
Voici un petit tableau qui illustre mon propos.

tableau aquaplaning
tableau aquaplaning

Vous pouvez retrouver les principales causes d’usure des pneus via notre article à ce sujet.

Un dernier conseil ?

Garder un oeil sur les traces laissées par les autres véhicules (ou le vôtre, dans le rétroviseur). Plus elles sont étroites, moins l’eau est évacuée de la chaussée et plus les risques augmentent…c’est peut-être le moment de lever un peu le pied…La vitesse, étant sommes toutes, des facteurs pouvant causer un aquaplaning, le plus facile à maîtriser quand on est derrière le volant.

Suivez nous !
Likez-nous
Twittez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.